Démarche de vie

WWOOFing en Haute-Corse (partie 1)

Après 3 semaines passées dans le Sartenais, me voilà en Balagne pour un nouveau WWOOFing !
Pour y arriver, j’ai bénéficié d’un gentil covoiturage qui a longé toute la côte orientale jusqu’à Bastia. Sensation étrange que de retrouver la civilisation citadine le temps d’une nuit, avant de prendre le train vers Île Rousse.

Le train corse a un charme très particulier que vous ne devez en aucun cas manquer si vous venez sur l’île. Il ne faut pas être pressé, mais sa lenteur permet d’admirer les magnifiques paysages que la ligne traverse. J’ai particulièrement eu un coup de cœur pour les paysages arides et montagneux du centre corse, vers Ponte Leccia…

Mon WWOOFing se passe chez un couple de particuliers, un peu en arrière d’Île Rousse (la « banlieue résidentielle », si on peut appeler ça comme ça). Je suis logée dans un studio au RDC d’une grande maison, et suis entourée d’1 ha de terrain, dans lequel on trouve un potager, des arbres fruitiers, un poulailler…

Le couple est adorable, l’accueil est super confortable, et le lieu très agréable. En ce début d’automne les tâches au jardin se résument surtout à du désherbage, des plantations tardives, des récoltes… Bref, la vie tranquille !

Ayant mes après midi et mes week-end de libres, j’en profite pour aller me balader sur les sentiers. J’ai un vrai coup de cœur pour la Balagne, parce qu’elle est parcourue d’un beau réseau de chemins de randonnée qui permettent de relier tous les villages et le littoral. Pour moi qui suis une marcheuse sans voiture, cette région est un paradis. Les sentiers sont très propres, bien balisés, et me permettent de m’approprier la Balagne de l’intérieur, à mon rythme.

J’adore marcher sur ces chemins, parce que j’ai l’impression de renouer avec les anciens temps, où la voiture n’existait pas. Je dois surement être la réincarnation de quelqu’un ayant vécu dans ces temps là, parce que ce mode de vie de marcheuse me parle tout particulièrement ^^. Je m’y sens très à l’aise, et je ne regrette à aucun moment de ne pas être véhiculée.

Voilà quelques photos en vrac de cette magnifique région qu’est la Balagne :

Ce WWOOFing qui était sensé durer 2 semaines, puis 1 mois et demi, va surement s’étendre jusqu’à début décembre, soit 2 mois complets. J’aime beaucoup le fait de rester un long moment au même endroit. Ça me permet d’apprendre à le connaitre, à voir comment je m’y sens vraiment et à y construire mon petit réseau. En plus, vivre le quotidien de personnes différentes de moi permet d’apprendre beaucoup, de se rendre compte de ce qui fonctionne ou non, de se dire que telle chose sera faite d’une autre façon lorsqu’il s’agira de mon projet à moi.

Plusieurs fois je me suis dit que je me voyais vraiment rester en Haute-Corse pour y vivre. La Corse me parle particulièrement, à tel point que je passe un temps certain à me documenter sur ses spécificités : son climat, sa végétation, son contexte social et économique, son histoire… A voir comment cette impression de bien être évoluera au bout d’un temps plus long, et ce que la vie me donnera comme opportunités, mais dans tout les cas je remercie chaque jour le fait d’être ici et de faire ce que je fais. J’ai de plus en plus l’impression d’être sur le bon chemin, et d’évoluer jour après jour. 🙂

Il me reste donc encore un mois sur Île Rousse, puis en décembre je change de WWOOFing pour partir vers Calenzana. Un wwoofing de 3 semaines si tout se passe bien, avant de rentrer sur le continent pour les fêtes de fin d’année 🙂

Enfin, de beaux projets corses se profilent peut être pour 2019… A voir s’il vont se concrétiser ou non… je vous en parlerai plus le moment venu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *